ARTISANA

Bijoux

BIJOUX BERBERES

les Chleuhs réalisent des bijoux berbères typiques associant notamment les filigranes sur plaques de métal et l’émail cloisonné.

Associez un bracelet berbère, un collier ou des boucles d’oreilles berbères à vos tenues occidentales, cette touche ethnique fera de l’effet.

 

 FABRICATION ARTISANALE 

Pendentif que j’ai fais réaliser par un artisan et ami en Algerie.

 

C’est surtout l’argent qui est employé par les populations rurales, l’or est employé dans les parures des villes comme Alger ou Constantine. Le bijou algériens est avant tout dans la forme et dans l’utilité un bijou berbère, c’est ensuite au gré des régions et des influences (islamiques, andalouses, africaine, ottomanes …) qu’il va s’enrichir de décor et de forme géométrique multiples, ce qui fait que l’Algérie est un des pays qui présente un panorama de bijoux le plus diversifié au monde tout en gardant une certaine authenticité.

En grande Kabylie, notamment, par dizaines et jusque dans les moindres villages, les bijoutiers produisent les bijoux faits de plans d’argent, cloisonnés de fils ou filigranes, sertis de corail ou émaillés dans les nuances bleu foncé, vert et jaune, dont les principaux sont les bracelets de bras ou de chevilles, les boîtes d’allumettes, bagues, colliers, broches, etc…

Publicités

Tapis

tapisLes tapis amazigh sont faits de laine (mouton, chameau …) . Ils sont destinés à un usage domestique, sur le sol ou les murs, voir religieux, pour la prière. Bien que menacé, l’art du tapis se conserve dans quelques villages de Kabylie et dans le Hodna mais surtout dans le Mzab. Il existe même des fêtes du tapis, comme celle des Ait hichem, ou de la vallée du Mzab, où sont exposées des productions de toute l’Algérie.

les Tapis du MzbabLes habitants du Mzab ont de tout temps pratiqué le tissage qui occupe la première place dans l’activité artisanale de la région. Le tapis mozabite se singularise par sa qualité mais aussi par ses motifs inspirés de la vie culturelle, sociale et historique de cette vallée.

Mosaïque

Au Maroc, il existe encore des personnes qui fabriquent la mosaïque de façon artisanale. Un travail dans le respect de la tradition et des techniques ancestrales. La mosaïque est très utilisée dans des pays comme le Maroc. Les techniques ancestrales de la fabrication sont transmises de génération en génération. Après avoir coulé de l’argile dans des moules rectangulaires, les artisans font sécher l’argile et le taillent. Les plaques sont ensuite chauffées. Ils dessinent alors les contours des motifs et les découpent à l’aide d’un marteau pour mosaïque. Enfin, ils placent les différents éléments et les assemblent les uns avec les autres pour former une grande mosaïque.

Le zellige marocain est une mosaïque composée de morceaux de carreaux de faïence colorés appelés tesselle. Les zelliges sont souvent utilisés pour orner des murs ou des fontaines. Si vous ne connaissez pas, prenez vite un avion pour le Maroc et déambulez dans les sublimes ruelles marocaines pour trouver le zellige qui vous plaira.