MAROC

Rabat

Rabat est la capitale du Maroc. La ville est située au bord de l’Atlantique au nord-ouest du Maroc .

j’aime beaucoup déambuler du coté de la  kasbah des Oudaya,  c’est un ancien camp militaire fortifié et bâti au xiie siècle. Depuis 2012, la kasbah est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco . On y trouve notamment un des premiers palais bâti par la dynastie royale des Alaouites, toujours régnante. cet endroit est tout simplement magnifique.

Sur l’esplanade de la tour hassan on peu trouver Le mausolée qui abrite les tombes du roi Mohammed V — ex-sultan Sidi Mohammed ben Youssef — et de ses fils, le prince Moulay Abdallah et le roi Hassan II.  Foison de marbres, d’onyx, plafond en cèdre doré à la feuille d’or fin, pour ce lieu rempli d’histoire.

Je ne peux visiter le Maroc sans passer par la capitale 

 

Azrou

 

Azrou est une ville d’altitude (1 250 m) bordée de montagnes plantées de chênes verts et de cèdres. Outre sa riche biodiversité symbolisée par une fameuse cédraie, les macaques de barbarie dits « Magots » et les merveilleux papillons uniques dans le monde, les alentours font d’Azrou un pôle d’attraction estival privilégié des citadins, des randonneurs et des pique-niqueurs des grandes villes voisines. La qualité urbaine d’Azrou porte le cachet du style européen

Région connue pour ses cèdres, ses cerisiers, ses pommiers, sa pisciculture, son Cèdre Gouraud et ses singes, ainsi que son sanatorium désaffecté de l’agglomération avoisinante de Bensmim.

Le nom de la ville d’Azrou tire son nom du mot berbère Aẓru, qui signifie pierre, roche ou rocher

 

Fés

Souvent désignée comme la capitale culturelle du royaume, la ville de Fès séduira les touristes grâce à son patrimoine architectural, historique et intellectuel ! Ce rayonnement de la ville a débuté dès le Moyen-Age, Fès appartenant aux « quatre villes impériales ». La cité a obtenu le statut de capitale du Maroc dès sa création en 789.

Les touristes apaiseront leur soif de découverte et de visite en parcourant les nombreux musées de la ville ainsi que les nombreux monuments, extrêmement bien conservés. La médina, la plus ancienne du monde, est le lieu incontournable.

Marrakech

 

Marrakech, surnommée la Ville rouge, est une ville située dans le centre du Maroc dans l’intérieur des terres, au pied des montagnes de l’Atlas.L’immense place Jemaa-el-Fna et son agitation (de jour comme de nuit !) valent à elles seules le déplacement. On se perd aussi dans les souks colorés et bruyants, sans doute les plus riches, les plus divers, les plus fascinants du pays. Mille petits métiers s’y côtoient. Et le tourisme, souvent décrié, a grandement favorisé la redécouverte d’un artisanat aujourd’hui florissant, et la réhabilitation de l’architecture marrakchie. Hammams de quartier, bagou des vendeurs de tout et de rien ajoutent à la griserie d’un envoûtement inoubliable.

marrakech

Essaouira

Essaouira est une ville portuaire du Maroc, entourée de fortifications et située au bord de l’Atlantique. Sa médina toute blanche est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Très différente de la trépidante Marrakech, sa voisine Essaouira attire des artistes du monde entier qui s’y installent pour humer l’atmosphère magique de l’ancienne Mogador. Avec une température presque toujours de 25°C, Essaouira est très prisée durant l’été.

essaouira

Meknes

meknes

La ville de Meknès, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est l’une des quatre villes impériales. Ses minarets verts et ses portes monumentales de Bâb-Jema-en-Nouar et Bâb-Mansour en témoignent. La vieille ville impériale abrite le mausolée de Moulay Ismaïl aux magnifiques plafonds de cèdre peint. La médina possède un musée qui vaut aussi le détour, le musée Dar Jamaï, installé dans une splendide demeure datant de 1882. Meknès, plus petite que sa voisine Fès, invite le promeneur à déambuler au fil des ruelles et à découvrir ses merveilles.

 

 

Visite au mausolée de Moulay Ismaïl prés de la Medina . Cette mosquée, construite en 1703 par Ahmed Eddahbi, est devenue le mausolée où repose le sultan Moulay Ismaïl (1645-1727) aux côtés d’une de ses épouses et deux de ses fils. C’est un des rares monuments religieux du Maroc ouvert aux non-musulmans.

Après plusieurs cours dont la dernière comporte un bassin pour les ablutions et où les visiteurs doivent se déchausser, l’on accède à la superbe antichambre du mausolée. De là on peut voir sans y pénétrer (accès réservé aux musulmans) la chambre funéraire richement décorée. Chambre ornée de quatre horloges comtoises, cadeaux de Louis XIV au Sultan, par l’intermédiaire de Colbert. Louis XIV voulait ainsi se faire pardonner son refus de donner la main de l’une de ses filles à Moulay Ismaïl.
ce lieu rempli d’histoire possède une architecture vraiment magnifique.