Musique

Cheb Hasni


Cheb Hasni, de son vrai nom Hasni Chakroun, est un chanteur algérien, surnommé également le Rossignol du Raï, est né à Oran en Algérie le 1ᵉʳ février 1968, et meurt assassiné à l’âge de 26 ans, le 29 septembre 1994, à l’angle de la rue où il vivait.

Hasni était un joueur de foot, il a commencé à l’âge de 9 ans avec l’ASMO. À 15 ans, il s’est blessé et est resté à l’hôpital plusieurs semaines. De retour sur les terrains, son poids avait augmenté, et malgré les encouragements des entraineurs il n’a pas pu continuer son parcours sportif.

Hasni aurait chanté pour la première fois pendant le mariage du frère de Kada Naoui, où il aurait interprété la chanson « El-Marsem ». À la suite de quoi, Kada lui demandé s’il était intéressé de chanter dans sa discothèque « La Ginguette », avec notamment le Groupe Jawhara dirigé par Mustapha Cherchar. Il accepté car il avait abandonné ses études avec un niveau de 4e année moyenne (CEM Kabatti Bachir). L’éditeur Mohamed Saint-Crépain ayant assisté à plusieurs de ses représentations dans la discothèque proposa un contrat au jeune chanteur. En 1986, Hasni Chakroun enregistre sa première cassette avec la maison d’édition Saint-Crépain et dans laquelle il interprète trois chansons en duo avec la chanteuse de raï Chaba Zahouania.

Chanteur adulé par la jeunesse en Algérie, Cheb Hasni aime chanter l’amour sentimental. Il est l’auteur de plus de 150 albums en 8 ans.

Les paroliers de Hasni étaient Aziz Kourbali, Laàredj (frère de Hasni), Hasni (lui-même), Khaled Bendouda (1er parolier de Hasni), Mohamed Nouna, Mekki Nouna, Ahmed Hamadi, Kader Jidar (Kader Sonacome), Houari Damache, Bousekrine Baby, etc.

Les Musiciens étaient Ali Bouabdellah, Noureddine Tiger, Hocine Cheriet, Hocine Nahal, Kouider Berkane , Mohamed Meghni, etc.

En 1992, il signe un contrat avec le manager Nourredine Gafaïti (Manager de Chaba Zahouania, Cheb Sahraoui et Chaba Fadela) et part en tournées dans le monde entier avec les autres vedettes.

En 1990, il a enregistré 10 clips avec une société française : Dawrou El’auto V3 – Katba V1 – Bayda mon amour V1 – Hetta nssit’ha w rahet men bali – Ma nssit’ha ma rahet men bali – Mazel souvenir aandi – Tebaatek sahti rchet V1 – C’est fini Alik Ya Mehanti V1 – Hada Mektoubi – Dayek Dayek.

En 1993, il a fait des clips pour cinq chansons de l’album Aaynik Ya Aaynik.

Les clips qui furent produits par l’ENTV sont : Fèrketi El-EchraDawini b dwèekMazal galbi m elkiyya ma braGuaa ennssa.

Le , il est assassiné dans son quartier d’Oran (Gambetta) à l’âge de 26 ans. Son assassinat reste à ce jour une énigme. Néanmoins des soupçons se sont portés sur un réseau d’islamistes radicaux.

L’année suivante, le , ce sera au tour du producteur de Raï Rachid Baba Ahmed d’être assassiné dans le même contexte.

Sa mémoire reste très vivace chez la jeunesse algérienne, des deux rives de la Méditerranée. Il laisse derrière lui l’image d’un homme martyr et reste l’idole de toute une génération 1,2.

Il s’est marié en 1987, à l’âge de 19 ans, et a eu un seul enfant qui se prénomme Abdellah, né en 1989.

Il est décoré de la médaille du Mérite national.

Publicités

Cheb Houssem

Le raï est un genre musical algérien  – AbdelKrim Z. mieux connu sous le nom de Cheb Houssem, est un
et multi-instrumentiste algérien. Il est né le 6 janvier 1987 dans le quartier du Plateau dans la ville d’Oran, berceau
de la musique Raï, en Algérie. Ses débuts en tant que musicien se sont fait dans des mariages, à des événements
spéciaux et dans les boîtes de nuit.
En 2007 Abdelkrim a débuté la production et l’enregistrement de disques sous le nom de Cheb Houssem, c’est
grâce à sa voix unique et ses performances envoûtantes qu’il a pu se faire un nom dans la musique Raï en Algérie
et à travers le monde. Ses chansons les plus célèbres sont « Welti Khalata », « Khatira Khatira » et « Ghaati Fi La
Mémoire »

Nass el Ghiwane

Nass El Ghiwane (arabe : ناس الغيوان) est un groupe musical marocain, né dans les années 1970 à Casablanca au quartier Hay Mohammadi, l’un des quartiers les plus pauvres de la ville et composé au départ de cinq musiciens : Laarbi Batma, Omar Sayed, Boujmîa Hagour, Allal Yaâla et Aziz Tahiri qui sera remplacé en 1974 par Abderhmane Kirouche.

Leur répertoire est puisé dans le creuset de la culture et la poésie marocaine, mais aussi dans des textes soufis issus de grande figures religieuses.

Grâce à leurs paroles engagées et poétiques reflétant les malaises de la jeunesse marocaine de l’époque et à leurs rythmes puissants, joués à l’aide d’instruments traditionnels, ils ont révolutionné la musique marocaine et maghrébine et laissé une marque indélébile dans le paysage culturel du pays. Vous pouvez trouver les albums ici